Les différents handicaps

L’handicap sensoriel comporte deux déficiences : la déficience visuelle et auditive.  Ce handicap amène des problèmes d’intégration d’une personne, de part les difficultés de communication. D’autres moyens pour communiquer doivent donc être mis en place, comme la langue des signes, la lecture labiale pour les déficients auditifs ou le braille, écriture en relief pour les déficients visuels.

   Handisport photo

  • Pour commencer, la déficience auditive, représente la conséquence d’une perte partielle ou totale à entendre et comprendre les sons de l’environnement. Il peut être atteint à plusieurs niveaux : une petite perte de fréquence sonore jusqu’à une surdité totale. Il existe plusieurs troubles au niveau de l’oreille. Premièrement, il y a la surdité de transmission avec un trouble au niveau de l’oreille externe ou alors au niveau de l’oreille moyenne. La personne entend donc moins fort ou de façon déformée. Il existe aussi la surdité de perception. C’est l’oreille interne qui est atteinte et qui transmet le message sonore mécanique en influx nerveux. Pour finir, il existe une atteinte mixte : les causes de ces surdités peuvent venir d’infections, d’une dégénérescence du système, de malformations. Cet handicap se retrouve dans toutes les disciplines.

 3889e5faec6d35d02e812694f9fa2

  • La déficience visuelle, est la conséquence d’une diminution à voir les ondes lumineuses de son environnement. Il existe ici plusieurs niveaux d’atteinte allant d’une impossibilité à distinguer des objets à une certaine distance jusqu'à une invisibilité totale de la vision de la lumière. Comme pour la déficience auditive il existe plusieurs atteintes possibles en fonction des structures touchées. Le sportif peut être touché au niveau de la vision centrale, qui consiste à rendre difficile voir impossible de pouvoir distinguer des objets précis. Dans un autre cas, le sportif peu avoir une atteinte de la vision périphérique,  ici la personne subit un rétrécissement de son champ de vision, ayant des conséquences sur ses déplacements et sur sa vision dans l’obscurité.  La vision floue d’objet se situant à une certaine distance peut également être une autre forme d’atteinte. Enfin la dernière atteinte peut être due à des défaillances au niveau de l’aire visuelle cérébrale. Il a la possibilité de percevoir une image sans la voir. Cette déficience est la conséquence d’une maladie métabolique, d'une dégradation des organes visuels, d'une malformation congénitale ou d'une maladie génétique.

 465786 3409729 317 238

  • Le handicap moteur est la conséquence d’une déficience motrice, souvent due à la perte de substance ou à l’altération d’une structure anatomique ou physiologique. Elle entraine une diminution de la motricité globale du sportif, touchant ses capacités pour se déplacer, à maintenir une posture, à extraire des informations du monde extérieur, à communiquer, à s’alimenter ou encore à avoir des réflexes. Cette déficience est due à une atteinte des structures responsables du mouvement, à savoir le système nerveux central et périphérique, aux liaisons neuromusculaires, aux muscles, aux os et aux articulations. Ces atteintes sont dues à des troubles lors d’une grossesse ou à cause de traumatismes.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.